Voyage à Madagascar : bonne ou mauvaise idée ?

Située dans l’océan Indien, Madagascar est une grande île de 587 000 km2, est l’une des plus grandes îles du monde, dont sa capitale est Antananarivo. Séparée du continent africain par le canal de Mozambique, par sa superficie, elle est considérée comme un petit continent riche en diversité culturelle et en paysages pittoresques. Les coutumes et traditions varient d’une région à une autre. Toutefois, ils parlent tous la même langue (le Malagasy), malgré les différentes intonations régionales. Une fabuleuse île qui mérite d’être visitée.

Diversités culturelles et géographiques

Le peuple Malagasy véhicule les traditions des gens venus d’Afrique et d’Indonésie. Les régions côtières de Madagascar sont imprégnées de la culture africaine. Les habitants des hauts plateaux, à la peau plus claire, pratiquent des coutumes d’une grande similitude avec celles des asiatiques, notamment indonésiennes (culte des morts, des ancêtres).

Les ethnies ont chacune leur musique. Sur les côtes, les airs sont lancinants et trépidants, aux rythmes « sauvages ». Cependant, les gens des Hautes Terres aiment les rythmes très sensuels qui donnent une expression musicale intimiste, tout en douceur.

La diversité des espèces de plantes et d’animaux endémiques de la grande île, dont les lémuriens, est un grand atout touristique de Madagascar. Il existe une grande variété de lémuriens qui sont propres à chaque région préservée. A ce titre, le parc national d’Andasibe est le plus peuplé, c’est la réserve spéciale d’Indri-Indri. Le parc national de l’Isalo présente un immense massif de grès érodé et un terrain de randonnée. Il abrite une piscine naturelle, des canyons profonds et aussi des lémuriens. Cet endroit offre des vues panoramiques splendides. Sans parler du parc national des Tsingy de Bemaraha, offrant un paysage unique au monde inscrit à l’Unesco. Le site est très spectaculaire, présenté par des formations karstiques en forme d’aiguilles. Ou encore les allées de Baobab avec les superbes grands arbres bien alignés. Quant à l’île de Nosy-Be, la perle de Madagascar, incontournable. Baignée par une mer magnifique, l’île est bordée de plages isolées. L’île de Sainte-Marie, une sorte de paradis, possède des superbes rivages. L’attraction-phare de cette zone est l’observation des baleines à bosse durant l’hiver austral.

Hébergement et restauration

Le coût et la qualité de l’hébergement et de la restauration sont variés, il y en a pour toutes les formes et tous les budgets. Dans les villes dites « touristiques », les grands hôtels sont un peu plus chers. A Antananarivo et dans les autres grandes villes, les maisons d’hôtes offrent une grande opportunité d’avoir des conversations enrichissantes. Dans les villages de brousse, le coût est dérisoire. Mais il faut bien respecter les us et coutumes du lieu.

La cuisine y est très variée, à adopter en fonction de votre préférence : française, chinoise ou européenne. Les recettes régionales offrent une variance de menus suivant les préparations culinaires: aux poissons ou aux crustacés, langoustes, camarons. Mais le plat typiquement malgache est composé d’une grosse assiette de riz accompagnée d’un bouillon parfumé à base de viande de zébu avec des légumes. Le plat de riz peut être pris avec un ragoût de viande de porc mijoté avec des feuilles de manioc pilées. Si vous aimez bien les voyages je vous suggère de cliquer ici.

voyage-madagascar